Le preventorium

Dés octobre 1918 , le château fonde dans ses dépendances le préventorium Lafayette qui accueille les enfants affaiblis et malades. Sous la direction de médecins et infirmières, pour la plus part d’origine américaines, assistés par des instituteurs français , le préventorium soigne et instruit rapidement plus d’une cinquantaine d’enfants déshérités.
Le domaine de Lafayette est ainsi rempli d’enfants depuis 1918, mais auparavant d’autres étaient venus, parmi lesquels de nombreux parisiens.

Rapidement de nombreux travaux s’imposent . De 1920 à 1925 le château est restauré , de nouvelles pièces sont aménagées dont un appartement pour les Moffat ; les commodités les plus modernes pour l’époque sont installées ( eau courante, électricité, téléphone, chauffage central).
Parallèlement à ces travaux de mise en valeur de la demeure natale de Lafayette, le préventorium s’implantera à un kilomètre du château , une piscine, des tennis, des terrains de sport seront construits dotant ainsi le préventorium et le groupe scolaire d’une infrastructure unique en France.

En 1931 le préventorium englobe le collège et s’engage vers une autonomie qui aboutira en 1937 à la création de l’association « Lafayette Préventorium Inc ». Plus d’une centaine d’éducateurs, médecins, artisans, seront alors employés par cette institution qui comptera jusqu’à cinq cents lits.

Durant la seconde guerre mondiale le Préventorium poursuit son activité dans des conditions très difficiles. Des classes et des dortoirs seront installés au château pour en éviter la réquisition par les nazis . Y seront accueillis , dans la plus grande clandestinité, de nombreux enfants juifs.

De 1950 à 1966 , le préventorium est considéré comme un établissement de soins remarquable sur le plan médical. Fin 1966 le préventorium est transformé en centre de bronchologie et prend le nom de « Centre Lafayette ».
En 1974 le « Lafayette Préventorium » devient un Centre d’Assistance Sociale Spécialisé » (CASS). En 1993 le CASS évolue vers un statut associatif (ACASS) qui marque la fin définitive des liens avec le « Mémorial Lafayette ». En 2007 l’association fusionne avec l’APEP 43 ( Association des Pupilles de l’Enseignement Public – délégation Haute Loire) , et devient un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP). En 2008 le site est fermé par décision de la DASS , et l’ITEP restructuré en plusieurs centres repartis sur le Département.

25 000 enfants français, russes, italiens, polonais : orphelins de guerre où enfants à la santé précaire, seront accueillis, soignés et éduqués à Chavaniac Lafayette de 1917 à la fin des années 1960.

Portfolio

Preventorium 1928 La piscine Jeux dans le parc Gymnase Le tennis